Cathédrale de Séville

Construite sur les vestiges de l’ancienne mosquée de la ville, la Cathédrale de Séville est le plus grand temple gothique au monde et le troisième plus grand en termes de taille derrière la Basilique Saint-Pierre au Vatican et la Cathédrale Saint-Paul à Londres

Histoire de la Cathédrale de Séville

C’est à la fin du XIIe siècle qu’a été ordonnée la construction de la mosquée de la ville. Un siècle plus tard, lorsque Séville a été conquise par les Chrétiens, la mosquée est alors devenue l’église Sainte-Marie et la cathédrale de la ville. Elle a alors conservé son minaret qui deviendra par la suite la célébrissime Giralda que l’on connaît aujourd’hui. 

La cathédrale compte 10 portes, la principale étant la Porte de l’Ascension (Puerta de la Asunción), et la plus ancienne, la Porte du Pardon (Puerta del Perdón). Cette dernière est la seule encore conservée de l’ancienne mosquée almohade. La Porte du Prince (Puerta del Príncipe), située sur la jolie Place du Triomphe (Plaza del Triunfo), est l’une des plus empruntées par les visiteurs. 

Que voir dans la Cathédrale

La visite dans la Cathédrale éveillera très certainement vos sens et il vous semblera difficile de centrer votre attention sur un point en particulier en raison de ses dimensions impressionnantes et de sa splendeur.

Le sanctuaire compte un patrimoine artistique très riche et varié. Sur ses murs, on peut contempler quelques-uns des chefs-d’œuvre de l’histoire de la peinture. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns de ses principaux points d’intérêt.

  • Maître-autel : l’un des points les plus remarquables de la cathédrale est le maître-autel puisqu’il s’agit du plus grand ayant existé durant la chrétienté. Cette œuvre d’art élaborée en bois polychrome compte 400 mètres carrés de superficie le long desquels se trouvent plus de 200 figures de différents saints.
  • Tombe de Christophe Colomb : ce magnifique monument est l’un des points qui attirent le plus le regard des visiteurs. La tombe est soutenue par quatre statues allégoriques représentant les quatre royaumes que possédait l’Espagne à cette époque.
  • Une promenade dans les nuages : il est possible de se promener littéralement au plafond de la cathédrale. Le parcours sous les toits offre une vue panoramique unique sur la ville, et ce d’un point de vue très spécial.
  • Cours des Orangers (Patio de los Naranjos) : héritage direct de son passé en tant que mosquée, le Patio de los Naranjos est un havre de paix très lumineux et coloré, idéal pour se détendre à l’ombre des arbres tout en observant la cathédrale de l’extérieur.
  • Giralda : la tour du clocher de la Cathédrale est l’un des points les plus attractifs pour les visiteurs, puisqu’elle fait profiter d’une excellente vue sur le sanctuaire depuis les hauteurs et sur le reste de la ville.

Impressionnante et incontournable

Le complexe composé par la Cathédrale, l’Alcazar et les Archives des Indes a été déclaré Bien de Valeur universelle exceptionnelle par l’UNESCO en 2010. La Cathédrale de Séville constitue une visite incontournable pour ceux qui découvrent la ville. Elle arrive d’ailleurs toujours à surprendre ses visiteurs avec ses immenses proportions et la richesse de ses éléments décoratifs.

La meilleure manière de visiter la cathédrale est de le faire avec un guide spécialisé qui vous fera découvrir ses recoins les plus intéressants. Vous pouvez réserver la visite en cliquant sur ce lien :

Horaires

Lundi : de 11h00 à 15h30.
Du mardi au samedi : de 11h00 à 17h00.
Dimanche : de 14h30 à 18h00.
Juillet et août
Lundi : de 10h30 à 16h00.
Du mardi au samedi : de 10h30 à 18h00.
Dimanche : de 14h00 à 19h00.

Prix

Adultes : 9€. Inclut l'entrée à l'Église du Divin Sauveur.
Retraités et étudiants de moins de 25 ans : 4€.
Moins de 14 ans : entrée gratuite.
Lundi de 16h30 à 18h00 : entrée gratuite.

Visite guidée de la Cathédrale de Séville 25 €

Transport

Métro : Puerta de Jerez, ligne 1.
Bus : lignes C4, C3, 5, 41, 42, C1 et C2.